Sous la varangue, journal de création

Accueil

© Kael T Block (les frères botti)

Nous sommes jumeaux, tous les deux auteurs et metteurs en scène, mais également de grands amoureux de l'île Maurice et des passionnés de l'oiseau dodo.

Stéphane découvre le dodo en 1985 grâce à Lewis Carroll et son roman "Alice au pays des merveilles" puis dans un programme télévisé. Il communique rapidement sa passion à son frère.

Nous commençons par lire tout ce que nous trouvons en bibliothèque sur cet oiseau disparu et sur l'unique île où il a vécu : Maurice. 
Cette terre lointaine des Mascareignes devient notre patrie imaginaire, patrie que nous apprenons d'abord à connaître à travers les romans du Prix Nobel de Littérature J.M.G. Le Clézio qui paraissent à la même époque, "Le Chercheur d'or" et "Voyage à Rodrigue", mais aussi avec le "Paul et Virginie" de Bernardin de Saint-Pierre et les poésies de Charles Baudelaire et de Paul-Jean Toulet. Puis nous nous initierons peu à peu à la littérature mauricienne, au fur et à mesure des publications en France des oeuvres d'Ananda Devil, Alain Gordon-Gentil, Robert Furlong...

Lors d'un séjour à l'île Maurice, Christophe explore l'intérieur du pays et fait de nombreuses rencontres. Il éprouve le besoin d'unir son métier de raconteur d'histoires et son amour pour la culture mauricienne. L'histoire des engagés indiens capte particulièrement son attention et, en poursuivant sur place ses recherches sur le dodo, il sent qu'il y a encore beaucoup à dire pour faire connaître le sort de cet oiseau.

L'écriture de "Sous la varangue" débute alors. Elle durera plus de deux ans, le temps de collecter de la documentation et de travailler à la structure dramaturgique du texte. Le texte aura été écrit à Maurice mais aussi en résidence d'écriture en France, au Château de la Turmelière (Pays de Loire).

La texte de la pièce est édité en octobre 2013 aux Editions Les Cygnes. Un deuxième tirage sortira des presses fin 2015.

© Edition les cygnes - dessin F. Chassagnat Avec le soutien de la Compagnie des Hommes Papillons à la production, nous mettons en place un projet franco-mauricien pour jouer la pièce dans les deux pays. Christophe met en scène "Sous la varangue" à l'île Maurice dans la belle maison créole Eurêka en novembre 2015. Puis le spectacle sera accueilli en France à l'Espace 89 de Villeneuve-la-Garenne, au Vingtième Théâtre de Paris et au Musée des Confluences à Lyon en décembre 2015.

Notre projet nous a amené à sillonner la France à la recherche du dodo dans les collections d'Histoire Naturelle. Nous avions envie de savoir comment le dodo était représenté chez nous. Nous souhaitions aussi recueillir des informations de première main puisqu'un squelette de dodo apparaîtra dans la mise en scène.
 
Le dodo a un statut de pièce muséale mythique : seuls deux musées possèdent un squelette provenant d'un même oiseau et seulement une petite quarantaine de musées dans le monde expose des ossements de dodo (voir la liste que nous avons établie pour ce blog en avril 2014 : ICI). Partis à la rencontre de ces trésors, nous avons fait de formidables rencontres humaines avec des conservateurs, des paléontologues, des chercheurs et d'autres passionnés du dodo. Nous voulons les partager avec ce blog.

De ces rencontres est né un nouveau spectacle qui s'adresse au jeune public pour lui narrer l'histoire du dodo et ce qu'elle nous apprend sur aujourd'hui et demain. Stéphane crée "L'Os du dodo" au Musée des Confluences en janvier 2016.


REPRESENTATIONS EXCEPTIONNELLES DE "SOUS LA VARANGUE" EN FRANCE

Après la création l'île Maurice dans le fabuleux décors de la maison créole Eurêka, l'équipe de "Sous la varangue" a pu profiter d'une résidence à l'Espace 89 de Villeneuve-la-Garenne pour répéter dans le décor de Julien O et les lumières de Nicolas Laprun.

4 DATES EXCEPTIONNELLES (Paris et Lyon)
SONT PROGRAMMEES : 

15 et 16 décembre 2015 à 20h au Vingtième Théâtre (Paris)

18 et 19 décembre 2015 au Musée des Confluences (Lyon)

Affiche Varangue 20e théatre light

affiche sous la varangue musée des confluences

 

Un article paru en France

Voici un article paru écrit par Corentin Binet dans le journal de notre ville natale à l'occasion de la parution de "Sous la varangue". 

VLG Mag février 2014 retouche 100dpi

Posté par hommespapillons à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juin 2017

L'os du dodo dans les musées

 

À la recherche des traces du dodo

(1ère publication le 28 avril 2014 / mise à jour le 1er février 2015 et 20 juin 2017.) 

Au cours de nos recherches pour les mises en scène des pièces "L'Os du dodo " et "Sous la varangue", mon frère et moi avons  recensé les musées en France et à travers le monde qui conservent des ossements de dodo dans leurs collections.

Répétons-le, aucun dodo naturalisé n’a été conservé par les musées.
Une petite liste de musées présente un squelette mais ceux-ci sont dits "composites", c'est-à-dire constitués des os de différents oiseaux. Par ailleurs, certains de ces squelettes offrent un mélange d’os véritables et de moulages. Seuls deux musées présentent le squelette d’un oiseau unique et quasi-complet : l’un se trouve à l’île Maurice, l’autre en Afrique du Sud (en rouge dans l’article).

Par contre, un nombre plus conséquent de musées détient des ossements de dodo.

Voici ci-dessous la liste, par continent et par pays, d'une quarantaine d'institutions possédant des ossements de dodo dans leurs collections. Toutes ne les présentent pas au public.

Nous avons actualisé les données en septembre 2014 à partir de nos propres recherches.

Références :
Nous avons pu consulter en février 2014, à la Bibliothèque du Muséum d’Histoire naturelle de Paris, la thèse du Professeur Anwar Janoo : La position phylogénétique du dodo (Raphus cucullatus l.) et du solitaire (pezophaps solitaria gm.) : l’évolution du complexe coracoïdien au sein des ornithurae, centrée sur les neognathae (divisions 4 et 5 sensu cracraft 1981).

M. Janoo avait établi une liste de 25 musées possédant des os de dodos.
Nous avons complété cette liste de février 2013 à février 2015 avec les différentes informations communiquées par M. Jérôme Tabouelle de la Fabrique des Savoirs (Elbeuf-sur-Seine), les travaux de Mme Delphine Angst et de M. Eric Buffetaut, ceux de MM. Emmanuel Richon et Bernard Pichon. Des informations tirées du livre "Dodo. The bird behind the legend" (2005) d’Alan Grihault ont contribué à élargir les données sur les conseils de M. Eric Buffetaut. Nous avons pu également consulter brièvement grâce à Madame Edith Pargamin, directrice du Muséum d’Histoire naturelle de Lille, le livre d’Errol Fuller "Dodo, From Extinction to Icon" d'Errol Fuller (2002). Madame Sonia Ribes-Beaudemoulin, directrice du Muséum d'histoire naturelle de la Réunion, nous a également signalé la présence d'un squelette et d'ossements dans leurs collections. Monsieur Georges Lenglet nous a apporté des précisions sur la provenance du squelette partiel détenu par l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Bruxelles et Monsieur Jacques Cuisin nous a permis d'en savoir davantage sur les collections de la zoothèque du MNHP. 

Des recherches personnelles ont permis de porter cette liste à une quarantaine de lieux.

Cette liste n’englobe pas les reconstitutions (d’époque ou contemporaines) du dodo. Elles feront l’objet d’autres articles.


CONTINENT AMÉRICAIN

Etats-Unis

- NATURAL HISTORY MUSEUM – The University of Kansas (LAWRENCE)
* Quelques restes
* Lien vers le musée


- SMITHSONIAN NATIONAL MUSEUM OF NATURAL HISTORY (WASHINGTON)
* Squelette presque complet (source : Errol Fuller, "Dodo, From Extinction to Icon" d'Errol Fuller (2002).)
* don de Paul Carié 
? (nda)  (Source : Potomitan-le musée du dodo et thèse du Pr Janoo.)
* Lien vers le musée

- AMERICAN MUSEUM OF NATURAL HISTORY (NEW YORK)
* Squelette composite présenté dans le Hall of Biodiversity
* Lien vers le musée

 - MUSEUM OF COMPARATIVE ZOOLOGY, HARVARD UNIVERSITY (CAMBRIDGE, MASSACHUSETTS)
* Deux squelettes partiels (source : Errol Fuller, "Dodo, From Extinction to Icon" d'Errol Fuller (2002).
* Lien vers le musée

* NOTES : Il s’est avéré récemment qu’au moins un des deux squelettes de dodo exhibé par The Harvard Museum of comparative zoology était un faux, mêlant os de canard et de poule !
Voir un article sur le sujet : ICI

 Canada

- ROYAL ONTARIO MUSEUM
*Squelette non complet présenté dans la Galerie Schad de la biodiversité.
* Lien vers le musée

 
CONTINENT AFRICAIN

Afrique du Sud

- CAPE TOWN (LE CAP)
* Un squelette composite complet  (informations à vérifier).


- NATURAL SCIENCE MUSEUM DE DURBAN
* Retrouvé dans les réserves du musée en 2012, ce squelette quasi-complet proviendrait d’un seul oiseau. Son autre intérêt est d’avoir été trouvé dans une grotte (et non dans la Mare-aux-Songes) par Etienne Thirioux, tout comme le squelette exposé au Musée d’Histoire naturelle de Port-Louis à l’île Maurice.
* Source : article dans Le Mauricien  
* Lien vers un document édité par le musée : http://www.durban.gov.za/Resource_Centre/new2/Pages/Durban’s-Dodo-Skeleton-Under-Scrutiny.aspx  


 Dodo - Science Museum of Durban

  - TRANSVAAL MUSEUM (The Ditsong National Museum of Natural History) DE PRETORIA

* Divers os (informations à vérifier).
* Une photo sur ce blog : http://www.udc793.org/2012/06/die-dodo-is-dood-pretoria-natural.html
* Lien vers le musée

 
Ile Maurice

 - NATIONAL HISTORY MUSEUM (musée Desjardin) DE PORT-LOUIS
*Le squelette de dodo le plus complet au monde trouvé au début du XXe siècle par Etienne Thirioux dans une grotte. Les réserves du musée sont également riches d’une collection d’os (3000 selon certains auteurs).
*À noter : depuis 2012, le musée rénové propose une nouvelle scénographie qui met en valeur la faune et la fleur du pays.
* Informations sur le musée

Tanzanie

- UNIVERSITY OF ZANZIBAR
* Squelette partiel (source : mentionné avec un point d'interrogation par Errol Fuller, "Dodo, From Extinction to Icon" d'Errol Fuller (2002).)
* À VÉRIFIER !


CONTINENT ASIATIQUE


Japon

- INSTITUT D’ORNITHOLOGIE DE YAMASHINA
* Collection de restes de dodo achetés par M. Hachisuka en 1935.
* Voir notre article : Le dodo et le Japon


CONTINENT EUROPÉEN

Allemagne

- MUSEUM FÜR NATURKUNDE À BERLIN
* Un squelette et des os.
* Lien vers le musée

 - SENCKENBERG, MUSEUM FUR NATURKUNDE À FRANCFORT
* Squelette complet de dodo, composite (à vérifier).
*Voir une photo sur dinonews 
* Lien vers le musée

- DAS ZOOLOGISCHE MUSEUM KIEL
* Plusieurs os de dodo.
* Lien vers le musée

- ZOOLOGISCHE UND TIERMEDIZINISCHES MUSEUM À STUTTGART (Université de Hohenheim)
* Squelette complet de dodo, composite (à vérifier).
* Lien vers le musée


Autriche

- NATURHISTORISCHES MUSEUM WIEN (VIENNE)
* Fragments crâniens, squelette monté avec le post-crânien presque complet.
* Lien vers le musée


 Belgique

 - INSTITUT ROYAL DES SCIENCES NATURELLES DE BELGIQUE (BRUXELLES)
* Squelette partiel acheté à la Maison Deyrolle (Paris) le 16 juin 1938.
* Lien vers le musée

 

Danemark

- ZOOLOGICAL MUSEUM UNIVERSITY OF DENMARK À COPENHAGUE
* Une tête et des ossements.
* Lien vers le musée


Écosse

- NATIONAL MUSEUM OF SCOTLAND À EDIMBOURGH
* Squelette partiel, moulage et os divers.
Le Dr Andrew Kitchener a réalisé une reconstitution du dodo pour ce musée, à partir des os de la collection.  
* Lien vers le musée


France

 - MUSÉUM DE LA ROCHELLE
* Squelette non complet avec des éléments synthétiques. Une partie du bec, du crâne et une aile proviennent de la Mare aux songes (achat en 1932).
Article sur la provenance de ce dodo sur sudouest.fr 
* Lien vers le musée


- MUSÉE DES CONFLUENCES À LYON (ouverture en 2014-15)
* Un squelette presque complet qui provient de la collection de l’ancien Musée d’histoire naturelle Guimet de Lyon.
* Article dans L'Express.
* Lien vers le musée 


MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE DE PARIS
* Un squelette complet, un crâne désarticulé et de nombreux éléments. Nous vous recommandons la visite de La Grande Galerie de l'évolution ; l'anti-chambre de la salle des espèces menacées ou disparues met en vedette le dodo.

Le dodo est également présenté dans la Galerie de Paléontologie et d'Anatomie comparée.
* Lien vers le musée

 Muséum d'Histoire naturelle de Paris / Christophe Botti


- MUSEUM D’HISTOIRE NATURELLE D’ORLÉANS
 * Un squelette quasi-complet acheté à  la maison Deyrolle en 1906. Squelette (qui peut avoir été blanchi par Deyrolle) provenant de la Mare aux Songes (1892).
* Lien vers le musée


- LA FABRIQUE DES SAVOIRS, ELBEUF
* Squelette incomplet en cours de soclage (mars 2014).
*Voir notre article : Un fossile de dodo à Elbeuf
* Lien vers le musée


- MUSÉUM D'HISTOIRE NATURELLE DE SAINT-DENIS DE LA RÉUNION
* Squelette entier provenant de la Mare-aux-Songe, exposé dans la Salle Lacroix, ainsi qu'une boîte contenant divers ossements.
L'ensemble fut offert au Muséum par le naturaliste Théodore Sauzier qui fit des fouilles dans la Mare-aux-Songes en 1891-1892 (sources tirées du site Potomitan : http://www.potomitan.info/dodo/presse.php / voir aussi le N°1016 du 19 octobre 1892 de la revue "La Nature" où Théodore Sauzier mentionne au passage ces fouilles dans son article "Tortue de terre gigantesques à Maurice").
* Lien vers le musée


Royaume-Uni

 - ASHMOLEAN MUSEUM – UNIVERSITY OF OXFORD
* Uniques au monde, la tête et la patte droite momifiées d’un dodo parvenu à Londres. L’animal fut exhibé avant d’être empaillé. Jugé en trop mauvais état par un conservateur, l’animal fut détruit vers 1755, à l’exception d’une patte et de la tête.
Le muséum présente aussi un squelette composite entier.
Une belle plaquette de 32 pages, "The Oxford Dodo" propose de nombreuses illustrations.
* Article et photo : ICI 
* Lien vers le musée

 - BOOTH MUSEUM OF NATURAL HISTORY DE BRIGHTON
* Un squelette partiel et composite. Divers os.
* Depuis janvier 2014, un squelette composite complet est exposé.
* Voir ce squelette 

 
- BRITISH MUSEUM DE LONDRES
* Un squelette complet et des os.
* Une patte momifiée figurait aussi dans les collections vers 1830, date à laquelle Cuvier l’étudia lors d’un voyage en Angleterre. Elle a disparu depuis.
* Lien vers le musée


- CAMBRIDGE MUSEUM
* Nombreux os divers.
* Un squelette de dodo reconstitué par Alfred Newton, Professeur d’anatomie comparée à l’Université de à partir de matériel collecté à l’île Maurice par son frère Sir Edward Newton vers 1870.
* Lien vers le musée 

- CITY MUSEUM OF CARDIFF
* Squelette : le site du musée parle d’un squelette complet alors qu’Errol Fuller évoque un squelette partiel. (source : Errol Fuller, "Dodo, From Extinction to Icon" d'Errol Fuller (2002).)
* Lien vers le musée

 - GRANT MUSEUM OF ZOOLOGY (Unversity College London)
* Petit musée gratuit qui possédait un ensemble d’os de dodo. En 2011, un autre ensemble a été retrouvé (on connaissait son existence) dans les réserves, classé parmi les ossements de reptiles.
* Article sur la découverte de 2011 dans maxisciences.com  
Lien vers le musée 


- NATURAL HISTORY MUSEUM DE TRING
* Squelette composite.
* Lien vers le musée


- WORLD MUSEUM DE LIVERPOOL
* Nombreux os.
* Lien vers le musée

- DURRELL WILDLIFE CONSERVATION TRUST (JERSEY)
* Squelette partiel prêté par le Gouvernement mauricien.
* Voir un article de 2011 avec une photo du squelette : ICI
* Lien vers la fondation


 
NOTES :
* The East London Museum expose un œuf de dodo dont l’authenticité n’est pas encore avérée. Article de 2010 dans The Telegraph

 
Irlande

- NATIONAL MUSEUM OF IRELAND (DUBLIN)
* Un squelette composite à partir d’os récoltés à l’île Maurice en 1877. Le crâne est un plâtre reproduit d’après celui conservé au Musée de Copenhague.
* Lien vers le musée


Pays-Bas

 - MUSÉE D’AMSTERDAM
* Quelques os (information à vérifier).
* Lien vers le musée

 
- MINERALOGY-GEOLOGY MUSEUM OF DELFT UNIVERSITY OF TECHNOLOGY
* Un squelette quasi-complet, tête en mauvais état.
* Lien vers le musée


- MUSÉE NATURALIS DE LEYDE

* Un squelette et des os divers.
* Des photos de ce dodo : ICI
* Lien vers le musée
* Une expédition en partie constituée de scientifiques de ce musée a procédé à de nouvelles fouilles à l’île Maurice en 2005 et aurait trouvé pour la première fois des ossements de poussins de dodo. Article ICI


République Tchèque

- NARODNI MUZEUM : Natural History Museum DE PRAGUE (actuellement fermé pour travaux, info d'avril 2014)
* Un bec et le squelette d’une patte (à vérifier).
* Lien vers le musée


Russie

-MOSCOW’S DARWIN MUSEUM
* Un squelette de dodo est « apparu » dans les collections en 1941. Est-il composite ou est-ce le squelette du dodo de la ménagerie de Rodolf II ? Un mystère à élucider !
* Un article à ce sujet dans The Moscow Times
* Lien vers le musée


Suède

- NATURHISTORISKA RISKMUSEET À STOCKHOLM
* Des restes de dodo (source : thèse du Pr Janoo).
* Lien vers le musée

 

Suisse
- MUSÉE CANTONAL DE GÉOLOGIE DE LAUSANNE
* Don de Paul Carié en 1907. Restauré et complété à partir de moulages, le squelette composite est exposé depuis 2017 dans la grande vitrine des vertébrés.

* Article de presse
* Lien vers le musée 

 

14 août 2016

Teaser de "L'Os du dodo"

 

 

Stephane Botti et le squelette de dodo - photo de Julien Coupet"L'Os du dodo" est un spectacle familial, burlesque et poétique de Stéphane Botti, accompagné en musique par la compositrice et flûtiste Géraldine Thébault.
Il mêle théâtre d’objets, magie, mime et humour burlesque pour sensibiliser le public aux notions d’endémisme, de chaîne alimentaire, de biodiversité et de protection de l’environnement.

Tout public à partir de 5 ans
Production : La Compagnie des Hommes Papillons et le Musée des Confluences
Écriture et interprétation : Stéphane Botti
Musique et interprétation : Géraldine Thébault
Création marionnettes, accessoires, costumes et interprétation : Dimitri Chaaf
Création lumières et régie : Nicolas Laprun
Scénographie : Julien O
Captation et montage : Adrien Reyre

Contact : hommespapillons@gmail.com


11 avril 2016

Toutes les dates de "L'Os du dodo"

bandeau os du dodo invitation

Une coproduction du Musée des Confluences

et de la Compagnie des Hommes Papillons

L'OS DU DODO
spectacle jeune public à partir de 5 ans


toutes les dates

 

 

Auditorium Maurice Ravel
Le Perreux-sur-Marne

Samedi 18 mars 2017 à 17h

 

Salle André Malraux
Villeneuve-la-Garenne / Semaine de la science

 

Samedi 2 avril à 16h (billeterie ouverte)
Lundi 4 avril à 10h et 14h (scolaire)
Mardi 5 avril à 10h et 14h (scolaire)
Jeudi 7 avril à 10h (scolaire)

Théâtre Nicolas Peskine
BLOIS/ Muséum d'histoire naturelle

Mardi 26 janvier à 10h et 14h (scolaires)

 

MUSEE DES CONFLUENCES
86 Quai Perrache 69002 Lyon

Mercredi 13 janvier à 14H30 (scolaires)
Jeudi 14 janvier à 10H et 14H (scolaires)
Vendredi 15 janvier à 10H (scolaires)
Samedi 16 janvier à 15H

L Os du dodo - Doniphane en Indien light - (C)Botti

 

Note artistique de "L'Os du dodo"

 L Os du dodo - aspirateur light - (C) BottiLes grandes thématiques de ma création jeune public « L’Os du dodo » sont le développement durable et la biodiversité dont l’intérêt de la préservation sera mis en avant grâce à l’exemple du dodo.

Le héros du spectacle s’empare du « destin » de cet oiseau et mène une enquête scientifico-burlesque. Mon objectif est de parler, sans moraliser ni culpabiliser, du lien qui lie l’être humain à son environnement.

Cette création verra le jour en janvier 2016 au Musée des Confluences de Lyon dans un programme culturel autour des représentations de « Sous la varangue », création franco-mauricienne initiée par la Compagnie des Hommes Papillons.

« L’Os du dodo » tournera ensuite évidemment dans des musées mais aussi dans des écoles, des théâtres traditionnels ou tout lieu soucieux de divertir, d'informer et de faire réfléchir les enfants sur le monde qui les entoure. La forme du spectacle nous permettra de nous adapter facilement à toutes les configurations.

 L Os du dodo - T Rex light - (C) Botti

 Tout ceci sera proposé sans donner de leçon : je souhaite en effet créer un spectacle visuel mêlé à un texte poétique, humoristique et accessible.

Ouvrir les yeux, inviter à l’émerveillement et à la responsabilisation, certes, mais en creux, grâce à une histoire ! Pédagogie et démagogie ne doivent pas être mélangées, et l’emploi du burlesque éloignera toute tentative de discours moralisateur ou de pathos.

Une marionnette représentant un fossile de dodo articulé sera l’un des personnages de la pièce. Face à ce dodo, l’autre personnage sera tout droit sorti d’un film burlesque. J'imagine un Buster Keaton contemporain dont la naïveté et la maladresse serviront à faire passer en douce les informations !

Une merveilleuse évasion VLG affiche facebook

L’envie était très forte de m'adresser aussi au jeune public pour partager ma passion et lui parler de la biodiversité relatée à travers le destin du dodo. D’une part parce que le dodo mérite d’être mieux connu des jeunes Français, d’autre part parce que son histoire est une introduction idéale aux notions d’endémisme, d’écosystème et bien sûr de développement durable. 

Écrire en direction du jeune public est une continuité de ma précédente création, « Une Merveilleuse Évasion ».

« Une Merveilleuse Évasion » est un spectacle gestuel, mélange de théâtre, mime, danse et magie que la Compagnie des Hommes Papillons a présenté une centaine de fois depuis 2011 pour de nombreux publics d’enfants (écoles maternelles, primaires puis collèges et lycées). Ce spectacle a été écrit pour répondre à une mission pédagogique d’initiation à l’image portée par la MJC Louis-Lepage de Nogent-sur-Marne : sensibiliser le jeune public à la réception des films burlesques noir et blanc de Charlie Chaplin.

Cette expérience de trois ans auprès du jeune public m'a offert matière à réfléchir sur l’acte de transmettre.L Os du dodo - terre en vue light - (C) Botti

Les choix artistiques empruntés avec ce premier spectacle jeune public se retrouveront donc en partie dans « L’Os du dodo ». Je souhaite garder la force des images en combinant aux informations essentielles le langage corporel, le théâtre d’objets, le burlesque et la magie. 

Les Hommes Papillons aiment dire qu’ils sont des raconteurs d’histoires ! Et les enfants ont besoin d’histoires pour grandir et s’enrichir ! 

Les enfants ont une curiosité et une ouverture sur le monde qui les entoure qui ne demandent qu’à être stimulées.
Pourquoi ne pas employer les potentialités du story telling, du burlesque et de la magie pour orienter leur désir d’apprendre vers les sciences du vivant ?
Pourquoi ne pas utiliser l’humour pour parler des réflexes simples à acquérir pour participer au développement durable, chacun à son niveau ?

Le dodo sera mon ambassadeur !

Ce que raconte "L'Os du dodo"

L'Os du dodo 72dpi juillet 2015


Il y a 150 ans, les hommes redécouvrent le dodo !

 Il restait si peu de traces de cet oiseau exterminé à cause de l’homme qu’on pensait qu’il s’agissait d’un mythe !

Cet oiseau unique au monde avait pourtant vécu sur l’île Maurice, l’une des dernières terres conquises par l’homme à la toute fin du 16e siècle. L’arrivée des hommes sur cette île eu des répercussions qui précipitèrent la disparition des dodos en moins d’une centaine d’années.

Qui était cet oiseau ? Comment est-il devenu le symbole des animaux disparus ? Et surtout quels enseignements son histoire nous délivre-t-elle pour mieux vivre demain avec notre environnement ?

C’est à toutes ces énigmes que l’extravagant Doniphan Markham tente de répondre après avoir trouvé une mystérieuse graine dans les vestiges du cabinet de curiosités d’un lointain ancêtre grand voyageur.

Au cours d’une enquête scientifico-burlesque digne d’un Sherlock Holmes qui se serait hybridé avec Buster Keaton, notre détective en herbe et le jeune public découvrent la fragilité des écosystèmes, les espèces invasives, la notion d'endémisme et l'importance de la biodiversité et de sa protection ainsi que… l’histoire du dodo !

L Os du dodo - Doniphane et le dodo light - (C) Botti

L’Os du dodo

Création au Musée des Confluences de Lyon en janvier 2016

Création du spectacle et interprétation :
 Stéphane Botti
Musique et interprétation : Géraldine Thébault
Marionnettes, accessoires, costumes et interprétation : Dimitri Chaaf
Scénographie : Julien O
Lumières : Nicolas Laprun
Dessin de l'affiche : Camille Renversade

 

Production : Compagnie des Hommes Papillons et le Musée des Confluences

Public : Tout public à partir de 5 ans
Installation : décor autonome et adaptable à diverses configurations (auditoriums, salles de théâtre, amphithéâtres, salles d’exposition)
Durée approximative : 45 mn/set