QUAND LE FINANCEMENT PARTICIPATIF VIENT EN AIDE À LA BIODIVERSITÉ MAURICIENNE !

 

Cylindrocline laurenCei - Conservatoire botanique national de Brest

Nous avons précédemment relaté sur ce blog notre visite au Conservatoire Botanique national de Brest (Voir l'article Au Conservatoire botanique de Brest) . C'est un lieu que nous trouvons magnifique et riche de sens par ses actions en faveur de la flore.

Le Conservatoire héberge dans ses serres une trentaine de plantes mauriciennes rares, voire disparues à l'état sauvage pour certaines.

Après une première mission de réintroduction effectuée avec succès, l'équipe scientifique brestoise lance une nouvelle phase de réintroduction. Le grand public est à cette occasion sollicité. Par le biais du site participatif Ulule, chacun peut participer à sa mesure au financement de la réintroduction de l'une des plantes les plus rares de l'île : Cylindrocline lorencei.

Par son caractère original et inédit, cette aventure mérite d'être soutenue. Comparé à ce qui est tenté au niveau de la faune, rares sont encore les tentatives de réintroduction de plantes disparues dans leur milieu naturel. C'est pourtant un aspect fondamental de la protection de la biodiversité qui est en jeu et qui doit être étudié et pratiqué.

Nous vous invitons donc à vous rendre sur la page Ulule pour donner, selon vos moyens de 5 à 500 euros (ou plus) ! Un geste solidaire en conscience !

ULULE - Retour d'une plante disparue sur son île