(Toutes les photos illustrant cet article sont la propriété de Fossilis/Parc Paléopolis – Toute reproduction est interdite.)

Dodo musée d'Elbeuf - Fabrique des savoirs - CREA Cliché Fossilis-Paléopolis - toute reproduction interdite

Après avoir admiré en novembre 2013 les ossements de dodo conservés dans les réserves de la Fabrique des Savoirs à Elbeuf (voir notre article Un fossile de dodo à Elbeuf-sur-Seine), nous attendions avec impatience de les voir sortir de leurs boîtes !

Nos vœux ont été exaucés rapidement ! La direction de la Fabrique des savoirs a en effet accepté, début 2014, de prêter son trésor le temps d’une exposition de grande envergure au Parc Paléopolis : « Les Ailes de l’évolution, quand les poules avaient des dents ».

 Près de 10 000 espèces d’oiseaux vivent à travers le monde actuellement : quelles sont les origines de cette diversité ? C’est à cette question que répond l’exposition en retraçant l’épopée de la filiation entre les dinosaures et les oiseaux à travers moult exemples extrêmement documentés, de très nombreux oiseaux naturalisés, des fossiles surprenants, des reconstitutions ou des moulages de toute beauté comme celui de Gastornis Giganteus, cet oiseau gigantesque dont les premières traces fossilisées furent découvertes à Meudon en 1855.

Le paléontologue Eric Buffetaut est le directeur scientifique de cette exposition. Il a dirigé récemment avec Anick Abourachid les travaux sur le poids réel des dodos aux côtés de Delphine Angst et écrit un article passionnant sur le sujet dans le hors-série de la revue Espèces consacré à cette exposition.

La scénographie de Sébastien Mayor mélange rigueur scientifique, technologie et  sens du merveilleux pour maintenir notre curiosité. Les visiteurs sont plongés dans une ambiance XIXe siècle rappelant les romans de Jules Verne et « Le Monde perdu » de Conan Doyle. Des écrans tactiles permettent d’aller plus loin sur certains sujets.

Moulage dodo (c Renversade), pigeon de Nicobar et dodo d'Elbeuf Clucgé Fossilis-Paléopolis - toute reproduction interdite

Une belle vitrine est consacrée au dodo. Nous avons pu y admirer les ossements en provenance d’Elbeuf, soclés pour l’occasion, ainsi qu’un pigeon de Nicobar (Caloenas nicobarica) naturalisé. Ce dernier est l’oiseau vivant qui possède le patrimoine génétique le plus proche de celui du dronte.

renversade Dodo (2)

Une autre pièce inédite jouxte cette vitrine : la reconstitution récente du dronte, créée par le chimérologue Camille Renversade. Ce dodo "naturalisé" a été reconstitué sous la direction scientifique de Delphine Angst et d’Eric Buffetaut.

Le dodo ainsi reconstitué est plus svelte que ses précédents avatars et son plumage moins blanc (des plumes de dindons dépigmentées). Camille Renversade a également exécuté le moulage du crâne de dodo présenté dans la vitrine.

Pour terminer l’exposition, c’est justement à Camille Renversade que l’équipe de l’exposition a fait appel. À travers le cabinet d’ornithologie fantastique du professeur Jules Dessort, la science et l’imaginaire se rejoignent pour susciter de nouvelles vocations.


Une très belle exposition, donc, située dans un très beau musée ! Le Parc Paléopolis propose également une exposition permanente qui nous a enchantés. « La Fascinante histoire de la vie » explore 400 000 000 années d’évolution de façon très ludique et passionnante. Là encore, la volonté d’émerveiller pour mieux sensibiliser est très prégnante.

Autour des bâtiments, un large parc s’ouvre sur la campagne. Le jour de notre venue, des groupes d’enfants s’égayaient dans les allées du parc en pleine expédition scientifique ! D’autres étaient occupés dans le chantier de fouilles !

Un dernier mot enfin pour les gastronomes : l’équipe du restaurant « Le Bivouac » vous accueille avec le sourire et son chef propose des formules d’un bon rapport qualité-prix !!!

Un détour par Gannat, dans l’Allier, s’impose donc pour découvrir ce lieu qui a ouvert ses portes en 2012 sur « la colline aux dinosaures ».


Remerciements : les auteurs du blog expriment leur reconnaissance à Frédéric Macé et à la direction de Paléopolis, ainsi que Camille Renversade pour leur avoir confié gracieusement les documents illustrant cet article.

EN SAVOIR PLUS :
Site du Parc Paléopolis

Site de la revue "Espèces" 

Le blog de Camille Renversade

 S.B 

Copyright des photos :
- Ossements soclés du "dodo d'Elbeuf" : Dodo (musée d'Elbeuf / Fabrique des Savoirs - La CREA) présenté dans le cadre de l'exposition "Les ailes de l'évolution" de Paléopolis. Cliché Fossilis / Paléopolis - toute reproduction interdite.
- Reconstitution d'un dodo (Camille Renversade) présenté dans le cadre de l'exposition "Les ailes de l'évolution" de Paléopolis. Cliché C. Renversade - toute reproduction interdite.
- Vitrine contenant un squelette, un moulage de crâne de dodo et un pigeon de Nicobar naturalisé : Moulage de crâne de Dodo (Camille Renversade), Pigeon de Nicobar et Dodo (musée d'Elbeuf / Fabrique des Savoirs - La CREA) présentés dans le cadre de l'exposition "Les ailes de l'évolution" de Paléopolis. Cliché Fossilis / Paléopolis - toute reproduction interdite.