Concentration

L’objectif de la semaine est de pouvoir proposer un filage de la pièce le vendredi après-midi devant quelques spectateurs liés à la production.
Donc, semaine de répétition intensive ponctuée de nombreux autres événements.

Le lundi matin, après David Furlong la semaine précédente, c’est à mon tour d’enregistrer mon portrait d’artiste avec Sedely Assonne. L’émission sera diffusée le jeudi 29 octobre à 20h sur la MBC, la télévision publique mauricienne. Sedley demande à la dernière minute s’il peut filmer un extrait de la pièce… Benjamin et Vinaya sont présents. On improvise une scène dans une des pièces d’Eurêka. Ils assurent !

Mardi, arrivée matinale de Marek Nurzynski, venu réaliser un documentaire sur les répétitions. Désormais nous compterons sur sa présence et celle de sa caméra discrète. Pour ma part, j’oublie très vite quand je suis filmé et enregistré.

Guillaume et Saloni

Ce même jour, nous recevons Aline Groëme-Harmon de L’Express qui nous interview tous sous la varangue d’Eurêka. Son photographe décide de prendre des clichés des répétitions. Les comédiens jouent deux scènes devant Aline tout en espérant l’intéresser par ce choix. Il s’agit de donner envie sans trop en dire. Il faut faire comprendre le thème de la pièce sans que les extraits soient restrictifs.

Je passe la soirée à l’Institut Français de Maurice. En contact avec une représentante de cet organisme depuis cinq ans, je ne les compte finalement pas dans mes soutiens mais je ne vais pas pour autant bouder l’événement que l’institution propose.
Soirée délicieuse entourée des œuvres graphiques de Thomas Henriot qui fait le tour du monde avec l’Alliance française et dessine de somptueux paysages des pays traversés.

Filage Ashwin, Paul-Marie - Saloni


C’est l’occasion de rencontrer de nombreux Mauriciens passionnés de culture. Jacques de Maroussem me présente Jean-Luc Maslin qui représente la culture française via L’IFM et Monsieur Laurent Garnier, notre Ambassadeur qui confirme sa venue aux représentations de « Sous la varangue ».
Je prends contact avec Nirveda Alek avec qui j’échangeais sur Facebook pour faire venir ses sculptures à l’accueil du public d’Eurêka.

Kensley

Mercredi, c’est la rencontre avec le jeune styliste Kensley Sudoo. Il a découvert le projet sur Internet et m’a contacté pour me proposer son aide. Il est venu avec des saris ayant appartenu à sa grand-mère. Quand Vinaya devient Shana en s’enroulant de l’un de ces tissus, la magie opère. Un objet, un vêtement, est souvent rempli de souvenirs et de vie.

Kensley nous montre également trois manières de fixer le dhoti, un pantalon traditionnel. Nous avons un nouveau membre dans l’équipe !

Nous partons du mercredi après-midi au jeudi soir dans le Nord de l’île. Un changement d’air peut stimuler la créativité. Nous travaillons chez Benjamin à Pointe d’Esny et profitons de la plage en fin de journée. Nous dînons tous ensemble le soir. Un bon rhum arrangé partagé, ça rapproche !

Jeudi, la journée commence dans le flou. C’est un moment de doute et de recherche…

Nous déjeunons chez l’écrivain Carl de Souza. Nous répétons un moment sous sa varangue et profitons de la vue incroyable sur Point de Mire. Puis retour à Eurêka où nous travaillons en plein air pendant deux heures. De nouvelles scènes prennent forme. La fatigue aidant, des émotions fortes surgissent. Nous savons que le lendemain nous jouerons pour un public.

 

Documentaire - Marek interview Richard Beaugendre

Vendredi matin, rendez-vous avec Kensley à l’Indian Palace de Curepipe pour acheter des tissus.

Vendredi après-midi, nous accueillons Richard Legendre. Il nous présente Norbert Planel, l’un des meilleurs percussionnistes de l’île. Elodie Lhomme nous rejoint pour prendre des photos. Kensley va aussi assister au filage.
Et c’est parti. La pièce tient debout. Il y a des moments forts. Il faut encore resserrer. Il y a un vrai travail de répétition sur les changements de costumes entre les époques. Mais avec une dizaine de jours devant nous, nous devrions y arriver…

Et puis, pendant que nous jouions, Rita Neminadane est arrivée de France. Elle est en vacances mais elle viendra donner un coup de main. Elle va donner vie à notre marionnette. Ça tombe bien, il reste les dernières minutes de la pièce à mettre en scène…

La semaine se clôt sur un dîner magique à Eurêka. La maison est restée ouverte pour moi le soir et nous dînons dans le grand salon… Inoubliable…

Christophe